samedi 29 septembre 2012

Référencer et Optimiser votre blog

Astuces et  conseilles

Je profite du fait que ce soit tout frais pour vous en parler. En effet, j’ai lancé ce blog sous WordPress fin septembre et voilà presque un mois que j’apprends comment améliorer le référencement et générer du trafic. Je m’y connaissais déjà en référencement de sites web mais je me suis vite rendue compte que pour un blog, même si le principe est le même, il y a beaucoup d’outils adaptés à découvrir.
 Voici les 10 étapes pour optimiser le référencement de son blog et générer du Voici les 10 étapes pour optimiser le référencement de son blog et générer du trafic :

-->
#1 : La réécriture d’url
#2 : Les balises META
#3 : Optimiser le contenu des articles
#4 : Attention au duplicate content
#5 : Faire un sitemap
#6 : Poster souvent et relayer ses articles
#7 : Articles liés
#8 : Commentaires et rétroliens
#9 : Suggérer l’abonnement aux flux RSS
#10 : Couper ses flux RSS


# 1 : La réécriture d’URL

Vérifiez que l’URL de vos articles est réécrite de manière à comporter les mots clés que vous avez choisis au lieu de ressembler à www.monblog.net/?cat=1&p=16, ce qui ne veut rien dire pour les moteurs de recherche. Si c’est le cas, passez au #2 Sinon, va falloir lire la suite…

Si votre blog est propulsé par WordPress,
Rendez-vous votre admin, Réglages / Permaliens et optez pour « date et titre », « mois et titre » ou « structure personnalisée » en indiquant «/%postname%» par exemple.
Vérifiez ensuite que les liens vers vos articles fonctionnent. Si ce n’est pas le cas, c’est parce que WordPress n’a pas accès à votre fichier .htaccess, dans lequel il doit écrire lesrègles de réécriture. Deux solutions : changez la permission d’accès à votre .htaccess par 660, ou supprimez le tout simplement s’il ne comporte aucune info. Il doit se trouver à la racine du répertoire dans lequel se trouve votre blog. Revalidez ensuite la page Options des permaliens de votre admin WordPress. Wordpress pourra ainsi modifier votre .htaccess ou le créera si vous l’avez supprimé.

Si votre blog existe déjà depuis un petit moment et que vos articles étaient déjà référencés sous l’URL www.monblog.net/?cat=1&p=16, mettez en place des redirections permanentes pour ne pas perdre le référencement acquis. Pour cela, ajoutez des lignes dans votre .htaccess en suivant l’exemple suivant pour chaque article :
RedirectPermanent /?cat=1&p=16 /titre-de-l-article-correspondant

(schéma : RedirectPermanent ancienne_url nouvelle_url)
#2 : Les balises META

Optimisez la balise titre et la balise description de votre page d’accueil et de chacun de vos articles en y insérant les mots clés.

Pour pouvoir y accéder sous WordPress, vous pouvez par exemple installer le plugin All In One SEO. Dans le panneau des options du plugin (dans Réglages), choisissez un titre pour votre page d’accueil et une description. Vous pourrez choisir le titre et la description de chaque article directement à l’endroit où vous écrivez l’article. Les keywords ne sont pas utiles car Google n’y prête pas attention, mais vous pouvez cocher « Use Categories and Tags for META keywords » au cas où d’autres moteurs de recherche les lisent (pas sûr…).
#3 : Optimiser le contenu des articles

Optimisez le contenu de votre blog pour les moteurs de recherche en utilisant des mots clésdans vos articles et en les mettant en valeur. Pour cela, insérez-les dans les titres en utilisant les balises HTML appropriées <h1> </h1>, <h2> </h2> etc et mettez-les en gras dans le texte en utilisant les balises HTML <strong> </strong> .

Si une partie du contenu a un rapport avec un autre de vos articles, transformez les mots clés enlien vers cet article.

Quand vous insérez une image, utilisez la balise alt pour décrire l’image en insérant des mots clés.
#4 : Attention au duplicate content

Ne dispersez pas votre effort de référencement, faites attention à ne pas référencer un même article sous plusieurs URL. Pour cela,
- Choisissez de référencer votre site avec ou sans les www sur Google Webmaster Tools,
- Indiquez pour chaque page une URL canonique pour éviter qu’elle soit référencée avec et sans paramètres. Sous WordPress, cette option est disponible avec le plugin All In One SEO par exemple.
--> - Ne changez pas l’URL canonique en cours de route ou alors effectuez une redirection permanente.
- Utilisez des redirections permanentes si vous mettez de la réécriture d’URL en place.
- Écrivez toujours vos liens de la même manière (choisir entre http://www.site.com/dossier, http://www.site.com/dossier / et http://www.site.com/page/index.htm) ,
- Concernant l’indexation des pages catégories, tags et archives, ce n’est pas clair… personnellement j’ai décidé d’indexer seulement les pages tags. Pour ne pas indexer certaines pages, pour pouvez l’indiquer dans les balises META (le plugin All In One SEO le fera pour vous une fois de plus) et/ou le mentionner dans votre robot.txt.
Pour exemple, mon robot.txt ressemble à ça :
User-agent: *
Disallow: /blog/categorie
Disallow: /blog/2009

Google Webmaster Tools peut vous aider à créer votre robot.txt.
#5 : Faire un sitemap

Créez un sitemap pour indiquer à Google quelles pages sont importantes et ne doivent pas être omises. Si vous ne choisissez pas de ne pas référencer les pages catégories, tag et archives, à chaque fois que vous créez un article vous créez de nombreuses pages et Google risque de ne pas se concentrer sur les bonnes.

Le sitemap est un fichier .xml que vous pouvez créez et ouvrir avec le Bloc-notes. Vous devez le placer à la racine de votre site. Indiquez dans votre sitemap les URL des pages principales et celles de vos articles, et mettez-le à jour au moins une fois par semaine. J’ai utilisé le logiciel gratuit YoodaMap pour créer rapidement mon premier sitemap.

Vous pouvez renseigner l’URL de votre sitemap dans votre robot.txt et sur Google Webmaster Tools.
#6 : Poster souvent et relayer ses articles

Relayez vos articles sur des digg-like comme Wikio, Blogasty, Fuzz, Scoopéo, mais aussi sur Yoolink, OverBlog, Facebook, Twitter… Cela vous permettra de faire connaitre votre blog, de faire des liens entrants et de vous amener du trafic. Si vos articles plaisent sur les digg-like, les internautes voteront pour eux et amélioreront votre visibilité. N’hésitez pas à demander à vos amis de voter pour vous au début, pour vous aider à vous lancer. Vous pouvez devenir « amis » avec d’autres bloggeurs sur ces digg-like et tisser ainsi des liens qui vous assureront quelques votes réguliers. Certains digg-like comme Wikio vous proposent des boutons de votesintégrables dans vos articles, pour inciter vos lecteurs à vous aider à promouvoir vos articles.

Les digg-like peuvent amener pas mal de trafic mais ça dure peu de temps, votre article étant vite repoussé par les nouveaux. Il n’y a pas de secret, le plus important pour attirer des visiteurs est de produire du contenu original, intéressant, et de poster souvent.
#7 : Articles liés

Faites une liste d’articles liés à la fin de chacun de vos articles pour inciter vos lecteurs à lire un deuxième article sur votre blog et augmenter ainsi le nombre de pages vues, augmenter letemps passé sur le site et diminuer le taux de rebond. Ces indicateurs sont pris en compte par Google pour déterminer la pertinence d’un résultat. Il existe de nombreux plugin pour WordPress pour ajouter automatiquement une liste d’articles liés.
#8 : Commentaires et rétroliens

Laissez des commentaires sur d’autres blogs en indiquant l’URL de votre blog vous apportera quelques visites, vous permettra de faire connaitre votre blog, et sera bon pour votreréférencement si le blog sur lequel vous postez un commentaire n’utilise pas l’attribut nofollow. Pour le savoir, vous pouvez jeter un coup d’œil au code source. Pour aller plus vite, j’utilise le plugin SearchStatus pour Firefox qui permet de surligner les liens possédant l’attribut nofollow.

Pour gérer les attributs nofollow sur les commentaires de votre propre blog, il existe de nombreux plugins pour WordPress. Personnellement j’ai choisi Comment Link Manager car il permet d’enlever le nofollow des noms des auteurs et faire au cas par cas pour les liens dans le contenu des commentaires en donnant accès au HTML des liens. Vous pouvez alors transformer un rel= »nofollow » en rel= »follow ».

Quand vous citez des articles d’autres blogs, assurez-vous d’envoyer des rétroliens (ou trackbacks). Comme pour les commentaires, cela vous fera un lien vers votre blog, et jouera en faveur de votre référencement s’il n’est pas en nofollow.
#9 : Suggérer l’abonnement aux flux RSS

Mettez en évidence sur votre blog le lien permettant de s’abonner à vos flux RSS.

Quand un internaute commente un de vos articles, vous pouvez l’envoyer sur une page qui indique que le commentaire a bien été enregistré et qui invite à souscrire à vos flux RSS au passage. J’ai remarqué cela sur le blog Presse-Citron et je compte le mettre en place sur le mien très prochainement !
#10 : Couper ses flux RSS

Si vos articles passent en entier dans vos flux RSS, il y a de grandes chances pour que vos abonnés les lisent en entier dans leur agrégateur de flux et c’est du trafic perdu pour vous. Pour éviter cela, vous pouvez passer par Feedburner. Dans l’onglet Optimize, cliquez sur Summary Burner et indiquez au bout de combien de caractères vous souhaitez couper vos articles. Les abonnés liront ainsi le début de vos articles sur leur agrégateur et si cela les intéresse, ils iront lire la suite sur votre blog.

En tant que lectrice je ne trouve pas cela dérangeant du tout et même plutôt pratique. Je préfère lire les articles dans l’environnement choisi par l’auteur et voir les commentaires.

2 commentaires:

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles